Journée internationale pour l'élimination de toutes les violences faites aux femmes

Valence
25 novembre 2022 De 9h à 12h

Journée internationale pour l'élimination de toutes les violences faites aux femmes

RENDEZ-VOUS VENDREDI 25 NOVEMBRE, à partir de 9h

dans les locaux d'Ocellia Valence

 

Ocellia Valence prend sa part dans cette lutte en organisant la rencontre entres les futurs travailleurs sociaux et les structures locales institutionnelles et militantes du territoire. Dès septembre 2023, certain.e.s d’entre eux.elles auront un rôle de renseignement, de diagnostic, d’orientation et d’accompagnement et seront aussi amené.e.s à travailler en collaboration avec ces acteurs afin de coordonner certaines actions. 

 

Au programme de cette rencontre : 6 ateliers d'1h30, animés par des professionnel.lle.s et milliant.e.s de la cause et du territoire. 

Deux créneaux sont proposés au choix pour les ateliers : 

  • De 9h à 10h15 
  • De 10h30 à 12h

 

Votre inscription

 

Découvrez le programme

L'histoire de la naissance de cette journée

Depuis 1999, le 25 novembre est la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.[1]

Les violences faites aux femmes sont toujours présentes partout dans le monde : physiques, verbales, sexuelles, sexistes, morales ou psychologiques, ces violences n’épargnent aucun âge et concernent toutes les cultures, tous les milieux sociaux et professionnels. En France y a eu 142 310 plaintes pour violences conjugales en 2019, soit 16 % de plus qu’en 2018. Le confinement a encore accéléré les violences subies, avec 15 % d’appel en plus dans la dernière période sur le 3919 plateforme d’aide aux victimes de violences sexistes et sexuelles.

De nombreux acteurs se mobilisent chaque année autour de cette journée internationale et mènent des actions et des événements destinés à sensibiliser le grand public, pour rendre visibles, prévenir et dénoncer les violences faites aux femmes.

 

[1] La journée du 25 novembre a été instaurée le 25 novembre 1999 par l’Organisation des Nations Unies (ONU). Cette date a été choisie en mémoire des trois sœurs Mirabal, militantes dominicaines brutalement assassinées sur les ordres du chef d’État, Rafael Trujillo.

Découvrez aussi