Conférence - Débat Patrick BEN SOUSSAN

Valence
23 mai 2022 De 17h à 19h
Inscription clôturée

Conférence : « Survivre... intacts ». Ce que la Covid nous a enseigné dans le champ de la parentalité.

« Ils » vous expliquaient, avec un grand sourire ocytociné, comment éduquer ses enfants ( et ceux des autres) sans crier, sans s’énerver, sans punir,  sans séduction, sans chantage, sans sucre, sans soda, sans injonctions, sans écrans… mais dans l’amour, la bienveillance, le dialogue, l’aconflictualité, la zen attitude quoi !

« Ils » vous vendaient la parentalité comme un conte de fées,  un petit coup de neurosciences pour faire savant et up-to-date, un zeste d’hormones pour rappeler notre socle biologique, des recettes vieilles comme le monde remises au goût du jour, ça avait de la gueule, ça donnait trop envie d’y croire, surtout quand on vous assure que « ça marche ».

Alors, vous avez essayé. Normal, le métier de parent, c’est pas gagné ! Le confinement, ça a été l’occasion obligée pour se rêver positive vibration et feel good parenting à tous les étages... Mais voilà que, après 55 jours et plus cloîtrés en famille, vous en êtes revenus : non mais allo quoi, la crèche ou l’école n’ouvre que 2 jours dans la semaine ! A l’heure du déconfinement, avouez-le, vous n’en pouviez plus, vous n’y croyiez plus. Vous aviez même parfois l'impression d’avoir mal fait, d'avoir mal compris et d’être de bien mauvais parents, encore plus culpabilisés.

Alors, cette « parentalité positive » qui voulait nous faire croire qu’on pourrait être des supers parents tout le temps, a-t-elle survécu au grand confinement de 2021, qui a rabattu bien de nos assurances ? Cette parentalité bienveillante, qui vous vend du rêve, sur le modèle de la pub « Avec Carrefour, je positive », n’avait-elle pas juste oublié de vous rappeler combien c’est normal, fondamentalement, d’être quelquefois débordé, de vaciller, d’en avoir sa claque, quand on est parent. Etre parent, c’est tout compte fait vraiment ce job épuisant, souvent déroutant, qu’on ne cesse de décrire.

La parentalité, ne serait-elle pas encore et toujours à réinventer ? Notre modernité ne nous a-t-elle pas enseigné que nous ne serons jamais que des parents à temps partiels, qui ont besoin d’être accompagnés et secondés par tous ces autres indispensables, les autres parents, les professionnels, les lieux d’accueil, éducatifs, de loisirs, culturels, de soins... (Patrick BEN SOUSSAN)
 

Patrick-BEN-SOUSSAN

 

 

 

Découvrez aussi